Le Conseil Municipal du 19 décembre, un aperçu de 5h de débats.

Publié le 22 Décembre 2014

 Compte rendu simplifié du Conseil municipal du 19 décembre 2014.

Conseiller municipal RBM-FN: Gérard Brazon

 

C'est 55 dossiers qui furent traités lors de ce conseil. Le Front National a souhaité faire entendre sa voix sur certains de ces dossiers qui touchent particulièrement à nos principes qui considèrent que la commune, comme les départements sont les seuls entités administratives compétentes. La question n°5 par exemple et toutes celles qui ont suivi sur les transferts de compétences.

Cette question concerne le transfert des compétences relative à la collecte des déchets, l'éclairage publique et la signalisation à la communauté d'agglomération Seine-Défense (Puteaux-Courbevoie)

Voici l'une de nos déclarations sur ce thème.

Nous sommes pour le maintien des compétences à la commune. Inutile de rappeler que nous avons comme schéma un organigramme républicain qui valorise la commune, le département et la nation. Nous sommes contre le moindre transfert de compétence qui diminue les compétences de la commune et donc l'intérêt bien compris des Putéoliens qui se voient dépossédés de leurs possibilités de faire appel auprès de leur maire en direct. Tout cela en faveur d'obscurs instances. Nous votons contre ce transfert.

La majorité a voté comme de bons petits soldats aux ordres. L'opposition de Monsieur Christophe Grébert, tout en étant favorable aux transferts, s'est interrogée sur le coût, la coordination, etc. La droite centriste est favorable pour la mutualisation, le PS est pour une accélération des transferts. Nous sommes donc les seuls à considérer que la commune de Puteaux doit garder ses compétences.

 

 Curieusement, ce qui vaut dans un sens, ne vaut plus dans l'autre puisqu'à la question n°11, le maire demande que nous votions un avis défavorable aux transferts des compétences de l'établissement foncier du département du 92 au profit d'un établissement régional.  Allez comprendre pourquoi ?

 Probablement parce que le département va perdre la main sur son foncier et donc la commune de Puteaux également et au-delà, le pouvoir politique de l'UMP-UDI.  Nous avons suivi et donné un avis défavorable au nom du même principe: la commune, le département et la Nation et rien d'autre. Cela ne nous gêne pas de voter avec la majorité si ce vote correspond à nos principes.

 

Pour autant, nous pouvons constater par cet abandon des compétences, la poursuite de  la même pensée qui domine le personnel politique de l'UMPS. La perte des compétences de nos entités historiques. Elle se constate à tous les niveaux: commune aux Communauté d'Agglomération, département aux régions, et la Nation à l'Union Européenne et donc à Bruxelles. C'est ainsi que meure une Nation. En la transformant en une province coupée de son peuple et aux mains de technocrates.

 

  A la question 27 concernant la charte de la démocratie locale et participative, nous avons fait une déclaration qui fût remarquée. En effet, voilà un Maire qui nous parle de démocratie et de participation alors même que tous les principaux représentants des différents conseils sont nommés par le bon vouloir de la Reine-Maire, Joëlle Ceccaldi-Raynaud et de son petit Prince Vincent Franchi-Ceccaldi. Mettre en avant la liberté d'expression prête à sourire ! En effet, chacun peut constater chaque mois, la maigre part laissé aux conseiller municipaux de l'opposition sur le journal de propagande qu'est le Puteaux-Infos.

 Sans compter les interruptions permanentes de la parole des Conseillers d'opposition qui peuvent rarement aller au bout de leurs démonstrations en séance du Conseil.

 

 À contrario, c'est le silence de marbre de tous les autres conseillers de la majorité UMP-UDI. Certes, il est vrai que si par hasard, l'un d'entre eux osait un commentaire sans l'aval des Princes régnants, il ne ferait pas un pli. Fini les petits cadeaux et les réceptions. Mise au placard direct.

Alors tous en cœur, ils s'esbaudissent des bons mots du Maire, protestent en cœur dès lors que le Maire le fait savoir par une attitude, un regard.  Non vraiment, une charte ne peut pas suffire pour donner du courage, il faut aussi avoir la conscience de son état de sujet de la Reine.

 Si toutes les questions sont importantes, certaines le sont plus que d'autres comme la 46 concernant un bail emphytéotique avec l'association Franco-Portugaise. Nous atteignons le fond.

Voici une association qui obtient un permis de construire sans avoir de terrain. Puis accepte un bail emphytéotique de 30 ans en paiement d'un loyer de 12000€ pour construire un bâtiment de 537m2 de plancher sur 2 niveaux, plus combles valant dit-on, toutes charges comprises, environ 500 000€.

Cette association datant de 1989 est sous la loi 1901. Elle n'a pas de fond propre puisqu'elle est subventionnée chaque année par la municipalité. Comment fait-elle pour emprunter. Avec quel argent va-t-elle faire construire ?

La réponse du Maire en séance serait que les portugais sont des gens courageux et donneront un coup de main !  Ben voyons.  Le vieux cliché du portugais sortant sa truelle et sa brouette pour construire un bâtiment de 2 étages ! "Tous ensemble, tous ensemble" et chantant tous en cœur "hé oh, hé ho, en rentrant du boulot".

De qui se moque madame le Maire ? Des élus ou des Portugais de Puteaux ?

Le pire n'est pas là, mais dans le fait que cette association sera dans la main de la municipalité puisque celle-ci pourra annuler le bail quand elle le voudra !

Mais pas seulement, car en fait, les salles du bâtiment "qu'auront construit" les braves et courageux portugais de Puteaux ne reviendront pas uniquement à l'association Franco-Portugaise.

Elle devra les partager obligatoirement avec d'autres associations sans droit de regard sur la qualité de celles-ci. Cela pourra donc aller de la "belotte putéolienne" à "l'association islamique de Puteaux". Cela tombe bien, celle-ci cherche des locaux pour son école coranique. D'autant plus qu'elle sera à deux pas de la Mosquée de Nanterre avenue George Clémenceau. Les Portugais de Puteaux apprécieront. Aucun démenti n'a été apporté par Madame le Maire et son petit Prince doté paraît-il d'un master en immobilier.

Voici la déclaration de notre élu Front National Gérard Brazon

Madame le maire

Nous sommes assez inquiets au vu de votre dossier comme d'ailleurs beaucoup de compatriotes franco-portugais qui aujourd'hui, savent le contenu de ce document. Un contenu que le Président de l'association a évité de signaler à ses adhérents et on se demande pourquoi ?

Une association qui est subventionnée chaque année, va donc signer un bail emphytéotique sur trente ans pour 12000€ par an qui va la lier à la municipalité sans certitude de son avenir. Certes, c'est un bail de trente ans mais la municipalité est libre de résilier le bail sans indemnité pour l'association franco-portugaise avant le terme normal au nom de l'intérêt général.

Une association qui va faire construire à ses frais, un bâtiment conséquent sans que l'on sache comment cette association peut sortir de ces caisses réputées vides, une somme de 448 819€, sans compter les frais d'architecte, de bureaux d'étude, et de contrôle. Une opération qui, in fine peut-être estimer à 500 000€ dans sa totalité !

Comment fait-elle ? Qui est le garant d'un éventuel emprunt par cette association ? Est-ce que le bureau de cette association a été informé ? Est-ce que le Président sait sa responsabilité ? Est-ce que tous les adhérents de cette association sont au courant de cette opération ? Bien sûr, cela ne nous regarde pas diront les uns, mais… dès lors que la Municipalité intervient, cela nous regarde également.

Une association qui va se retrouver dans l'incertitude de l'utilisation pérenne de "son bien", mais qui par contre, aura la certitude qu'elle devra laisser ses salles à des associations dont elle n'aura pas le contrôle ni même la possibilité de choisir en fonction de ses choix culturels.

Des salles qui seront donc ouvertes à toutes associations en faisant la demande avec l'accord de la municipalité.

Verra-t-on des associations diverses allant de la belotte putéolienne de Puteaux jusqu’à d'autres, à but d'apprentissage religieux utiliser les salles de cette association franco-portugaise ?

Rien ne dit que ces salles seront réservées exclusivement à des activités associatifs laïques, et uniquement culturel. En effet, on peut imaginer que l'association islamique de Puteaux pourra très naturellement utiliser ses locaux. Une association pour mémoire qui mélange allégrement le culturel et le cultuel comme dans les locaux culturels du 18iém arrondissement de Paris.

Et puis que dire d'apprendre que l'association a obtenu un permis de construire sur ce terrain avant même la signature de ce bail emphytéotique !

En conclusion, nous voterons contre ce dossier du fait de toutes ces incertitudes et nous prenons date.

Les Conseil Municipaux sont importants même s'il faut bien le dire, la représentation de l'UMP-UDI est ultra majoritaire et condamne de fait l'opposition à faire des remarques dont se moque royalement la Reine-Maire. Elle a la dépense facile, une dépense qui fait la une des journaux comme celle de dépenser 110 000€ d'aspirateurs pour les offrir aux plus de 65 ans et qui se sont retrouvés en vente sur internet. Quelques millions (broutilles) pour les fêtes, les réceptions, dont à peine 5000 privilégiés bénéficieront. Mais 35% de Putéoliens inscrit sur les listes électorales ont élu cette équipe municipale. Dont acte et même si plus de 50% de Putéoliens ont préféré s'abstenir. La démocratie est ainsi. Les Putéoliens ont l'équipe qu'ils voulaient.

 

Pour notre part, nous continuons le combat politique et vous aurez la possibilité après les européennes de faire savoir à votre Maire aux élections territoriales de Mars 2015, qu'elle devra compter sur une force qui monte: le Front National.

 

Merci de votre attention

Le Conseil Municipal du 19 décembre, un aperçu de 5h de débats.

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article

plombier paris 29/12/2014 10:19

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement

Patrick Toledano 23/12/2014 11:09

Bonjour,

Gérard, nous avons discuté à plusieurs reprises de nos divergences de point de vue. Cela est vrai pour ce billet.
Comme tu le sais, la part la plus importante du déficit de la France provient des collectivités territoriales dont les communes. Un simple calcul économique permet, en divisant par deux le nombre de communes, soit environ -40% de budget, on aurait quasiment plus de déficit...
Ainsi, la mise en commun des moyens opérationnels des communes va dans le bon sens. En outre, cela ne veut pas dire que cela diminuerait pour autant la qualité des services. La mise en place d'outils modernes de planification (que malheureusement peu utilisent dans les pays latins comme la France), permettrait à la fois de diminuer les coûts de fonctionnement ET d'améliorer les services à nos concitoyens.
Concernant la question 11, tu as raison de dire qu'il existe deux poids deux mesures, avec toutefois un "bémol", je dirais plutôt deux "bémols" :
1) La fusion des budgets ne peut se faire que si les politiques d'investissements et de gestion sont cohérents entre les communes liées (communes pauvres/riches, emplois, nb d'entreprises, ...). Une disparité trop grande ferait avorter le projet;
2) Il est vrai que tous les hommes & femmes politiques au pouvoir (de l'extrême droite à l'extrême gauche) ont la fâcheuse tendance à s'approprier un pouvoir dont celui de la finance de manière égocentrique. Cela est malheureusement inhérent au genre humain qui se croit supérieur aux autres.
Enfin, sur la question 46, je te donne tout à fait raison sur les "arrangements" qui ne sont pas, malheureusement, le fait de la commune de Puteaux, mais est généralisé à la manière de la "combinatione". Je peux te donner l'exemple de l'Avenue Gutenberg qui est une voie privée, donc normalement réservée aux riverains copropriétaire. Mais, un "arrangement" a été fait (par qui ?) où le droit de passage est gratuit pour la commune, mais dont l'éclairage public est payé par la copropriété. les trottoirs sont à la charge de la copropriété et normalement l'accord impliquait l'entretien de la voie... mais qui est "rafistollée" par des bouts de goudron qui se détachent sans arrêts avec des trous où la moitié de la roue d'une Twingo ne peut resortir sans un remorquage...

FNPuteaux 23/12/2014 14:01

Bonjour
Si le mille feuille administratif etait une bonne chose, à savoir producteur d'économies, cela se saurait. Nous empilons des Conseils, des élus indemnisés fort cher, des responsabilités diluées, etc. sans pour autant que cet empilement soit plus efficace.
Il y a une difference entre ce nous espérons et la réalité. Ce sont les citoyens qui sont les grands perdants. Les coûts ne baissent pas et les responsables s' engraissent c'est cela la réalité.
Bien à vous

FNPuteaux 23/12/2014 14:01

Bonjour
Si le mille feuille administratif etait une bonne chose, à savoir producteur d'économies, cela se saurait. Nous empilons des Conseils, des élus indemnisés fort cher, des responsabilités diluées, etc. sans pour autant que cet empilement soit plus efficace.
Il y a une difference entre ce nous espérons et la réalité. Ce sont les citoyens qui sont les grands perdants. Les coûts ne baissent pas et les responsables s' engraissent c'est cela la réalité.
Bien à vous

Frahenjac 23/12/2014 03:59

Celà fait plaisir ...de constater qu´il y a encore de vrais francais ! Espérons qu´au prochain vote, les putéoliens ne seront pas aussi stupide, que lors du vote précèdent !

FNPuteaux 23/12/2014 08:39

Nous devons sortir de cette politique d'abaissement national et de dépenses inconsidérées dans notre ville. Sortir du clentelisme. Sortir de cette monarchie putéolienne. Prenez contact avec nous. Bien à vous.