Communiqué de Puteaux Bleu Marine et changement de responsable FN sur Puteaux.

Publié le 9 Juin 2016

Communiqué de Puteaux Bleu Marine.

 

Les élections sont passées avec le résultat que l'on connait. Le parti de l'abstention a gagné puisque la maire élue, le fut avec seulement 8870 voix sur 31005 électeurs inscrits soit avec 28,6% des voix. À peine plus que le quart des électeurs.

Il va sans dire que tous les autres partis y compris Puteaux Bleu Marine, n'ont pas réalisé des prouesses. Pire, Gérard Brazon ne fut pas réélu à 12 voix près. Cela en dit long sur la volonté patriote des électeurs de Puteaux qui n'ont pas réalisé, compris que cette élection était importante ou voulu une représentation au sein du Conseil  municipal.

Gérard Brazon en a donc tiré les conclusions et a démissionné de son poste de représentant du Front National sur la ville de Puteaux. Il est remplacé à ce poste par son adjointe Madame Rose Da Silva Torres à qui nous souhaitons le meilleur pour les élections prochaines. Monsieur Gérard Brazon milite à travers son blog "Liberté d'expression" mais aussi en écrivant des articles pour "Riposte-Laïque", "La gauche m'a tuer " et pour un site Suisse, "Les Observateurs.ch".

Aujourd'hui, tout en étant encore adhérent au FN, il  est le délégué départemental du SIEL, parti allié au Front National qui porte son combat sur les valeurs de la France éternelle et pas seulement celles de la République. La République n'est pas la France dans sa plénitude (1500ans d'histoire). La France dit-il, ne commence pas en 1789. La France en bon gaulliste amoureux de l'histoire, c'est Clovis à la 5iém République en passant par Charles Martel, les Rois de France, les Empires Napoléoniens.

Nous lui Souhaitons bonne chance et nous le remercions de tout ce qu'il a fait pour notre équipe.

Ce blog de Puteaux Bleu Marine va sans doute cesser de diffuser des prises de positions sur la politique de la ville, et de mener des actions militantes. Il appartient désormais à Madame Da Silva Torres de décider  si elle souhaite prendre le relais ou de créer un autre site. Affaire à suivre. Nous vous informerons de ses choix futures.

 

Nous vous faisons part d'un communiqué de Gérard Brazon

Madame Messieurs, chers amis patriotes et électeurs.

En 2015, après une bataille électorale complètement déséquilibrée compte tenu des moyens gigantesques que nos adversaires ont déployés, nous avons échoué, j'ai échoué à 12 voix, une broutille, un petit rien, un manque qui s'est traduit par l'absence du Front National au conseil municipal et une vantardise de plus du Maire d'avoir réussi à sortir le FN du Conseil. Une sortie suite à des actions judiciaires me mettant en cause injustement.

Échec enfin  par le fait d'une triste mobilisation des patriotes de Puteaux qui ont préféré rejoindre le camp des abstentionnistes plutôt que d'assurer notre victoire. Des patriotes en chocolat qui ont craint le plus souvent, le soleil Ceccaldiste en sucre et paillette. Lénine disait, "on ne fait pas de révolutions le ventre plein". Madame le Maire se charge de remplir ces ventres lors des fêtes de fin d'année et de galettes en y ajoutant des petits cadeaux. Ainsi va la démocratie putéolienne. Ainsi ce meurent les peuples, ce délite la démocratie. Une part de galette et un petit cadeau au frais des contribuables, c’est-à-dire, à leur frais.

Un peu d'histoire: en 1995, je n'avais jamais fait d'élections auparavant. Je n'étais qu'un élu sur des listes du RPR et de l'UMP. J'ignorais tout de la gestion des élections et de la politique municipale en dehors de lever la main à chaque conseil, sur chaque dossier présenté par le Maire du moment. Le père, puis la fille. Je faisais confiance à ces responsables.

Sans compter la profonde admiration que je portais au père du fait de son érudition fantastique et de ma méconnaissance de l'homme qu'il était vraiment. De mon attachement amical à sa fille Joëlle. Une amitié que je croyais partagé et manifestement ne l''était pas. Cette amitié et mon sincère attachement ne m'a interdit de comprendre les trahisons multiples de Nicolas Sarkozy. Je m'en suis ouvert plusieurs fois à Joëlle Ceccaldi-Raynaud, aux "amis" au sein de l'UMP également. Tous me trouvaient bien trop "islamophobe". La réponse fut de la part de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, cette "amie" aux sourires collés aux lèvres, à la gentillesse feinte, à la parole variante et changeante, une exclusion du Conseil municipal, puis une magouille électorale pour m'interdire le Conseil National de l'UMP dont j'étais l'un des trublions.

Il devient vite évident que ce que je défendais partout sur mon site, mon combat sur l'islamisation de mon pays dans mes articles, dans mes déclarations, que je gênais la politique islamophile de la municipalité qui déjà cherchait à s'attirer les voix musulmanes.  J'ai donc quitté tout ce beau monde pour adhérer au seul parti qui défendait mes convictions, le Front National.

J'en ai averti cette grande amie qui n'a pas cherché à me retenir ni même compris d'ailleurs mes motivations. Sans doute parce que débarrassé de ce gêneur que j'étais devenu. Sa seule préoccupation était à ce moment là, que je ne sois pas trop dur avec elle dans mes articles. Ce que je fis.

En grand naïf, en parfait imbécile, j'ai cru que l'on pouvait garder ses amis. Que l'on pouvait ne pas être en phase politiquement, que l'on n'était pas obligé de planter des couteaux dans le dos de ceux pour qui vous avez de l'amitié, si ce n'est du respect. Je me suis trompé, il n'en fut rien.

Le voile enfin déchiré, je dus me rendre à l'évidence, la forfaiture et le mensonge était le quotidien dans la bataille électorale des municipales de 2014. J'étais l'âne de la fable, celle "des animaux malades de la peste". Le pire fut celle des services électoraux guidé en sous-main par le Maire-candidat à sa succession lui-même. Vous connaissez la suite… Plainte de la nièce contre moi et le FN qui n'avions rien à nous reprocher, jugement scandaleux du TA, Conseil d'état bien embêté par les évidences et qui décida finalement de refaire les élections. Ces élections de 2015 furent basé sur des insultes, et il n'y eut d'ailleurs aucune instruction des plaintes que j'avais déposées. Madame le Maire est ravie, la nièce a disparu des écrans, le FN n'est plus au conseil. A qui profite le crime? 

Je pense de temps en temps à cette époque et songe à ces innocents conseillers qui lèvent la main aux différents Conseil municipaux, et lèvent leurs verres ensuite en emportant leurs petits cadeaux. Avec un rien que vous ne payez pas, vous pouvez acheter beaucoup. Le système clientéliste ceccaldiste, c'est de faire croire que vous comptez, c'est de jouer sur les sentiments et les amitiés alors même que vous n'êtes qu'un pion. C'est le mépris des sentiments. Ce sont des naïfs qui font que cela perdure...

La politique en France n'est pas à la hauteur de mes rêves et de mes espoirs. Celle de Puteaux est pire encore. Je resterai donc un vieux con sentimental qui place la confiance, l'amitié, et le respect dans la parole donnée parmi les valeurs les plus importantes. C'est pourquoi, je me retire de la vie politique putéolienne…

Je vous souhaite à tous, une belle vie et d'être heureux avec de vrais amis, dans vos familles. Que les lourds nuages sombres qui s'annoncent en France vous épargnent. Que mes craintes sur l'islamisation voulue par ces complices élus de l'UMPS, vous fassent prendre conscience que nous pouvons rester maître de notre destin, à condition que vous ouvriez les yeux enfin. 

 

Gérard Brazon (Liberté d'Expression)

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article