Les faux gaullistes de l'UMP sont à l'oeuvre. Complices du PS.

Publié le 11 Janvier 2014

Le Maire de Puteaux annonce des contrevérités sur l'insécurité, qui ne serait que socialiste ! Oubliés l'échec du sarkozysme sur la montée de la violence ?

Il déclare sans gêne que la pression fiscale est socialiste ! Oubliées les plus de 80 taxes inventées par le bonimenteur en chef ?

Madame le Maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud fut députée et a largement profité des largesses de la fiscalité concernant les élus. Tout en augmentant les impôts locaux et en dépensant l'argent public pour des illuminations (600 000€), des réceptions somptueuses (préélectorales?) et autres dépenses importantes comme le nouveau conservatoire démesuré et surtout coûteux à l'entretien. Qu'importe, Puteaux est riche et il paraît que la ville a plus de chanteurs lyriques et de danseurs classiques qu'à Paris. La démesure est son nom, dit-on du maire de notre ville. Sans compter la subvention déguisée pour l'association du culte islamique de Puteaux. (cliquez sur subvention)

"Rigolez pas, c'est de votre argent qu'il s'agit pas du sien… ",dirait Coluche.

 

Comment ne pas réaliser que nous avons, comme dirigeants, des femmes et des hommes sans colonne vertébrale, sans ambitions autres que personnelles, des gestionnaires à la petite semaine qui veulent simplement se succéder à eux-mêmes par le clientélisme.

Comment ne pas se souvenir du général Charles de Gaulle qui avait le souci de l'argent public. Les responsables de l'UMP d'aujourd'hui ne sont que de tristes héritiers qui mentent depuis des années aux Français. Pire, ils continuent de faire semblant d'honorer un homme d'Etat qu'ils ont trahi en abandonnant des pans entiers de notre souveraineté à Bruxelles. Notre maire fut de ces élus qui votèrent pour le traité de Lisbonne. Et elle se dit gaulliste ?

Souvenons-nous de ce que disait le général Charles de Gaulle au sujet de l'indépendance de la France: Il fallait que la France ne cédât jamais sur la question de son indépendance, en quelque occasion qu’elle fût posée. Un pays qui fait la moindre concession sur ce point est perdu. (...)

Tout système qui consisterait à transmettre notre souveraineté à des aréopages internationaux serait incompatible avec les droits et les devoirs de la République. (1963)

On peut faire des discours sur l’Europe supranationale, ce n’est pas difficile : Il est facile d’être un jean foutre ! (10 juin 1965)

Le vrai changement commence par les municipales de 2014. Aidez-nous à permettre à la France de retrouver sa souveraineté, son indépendance. Ils se disent gaullistes, ils n'en sont même pas de pâles copies. Des marionnettes aux mains des européistes à la solde de Bruxelles et de la Commission européenne non élue.

Puteaux Bleu Marine pour son candidat Gérard Brazon

 

Les faux gaullistes de l'UMP sont à l'oeuvre. Complices du PS.

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article