Le point sur des élections et des candidats aux territoriales 2015.

Publié le 5 Mars 2015

Au Front National, nous savons que l'abstention ne nous est pas favorable. Que le système électoral UMPS est fait pour favoriser les deux" partis jumeaux" qui nous jouent depuis trop longtemps le même rôle de coupeurs d'oignons. 
Ces deux partis se passent la balle à charge de revanche au profit des notables et autres familles monarchiques, installées depuis plus de quarante-cinq ans pour les plus anciennes comme celle des Ceccaldi-Raynaud à Puteaux.
 
On peut aussi se poser la question des candidats attendus et qui ne présente pas. 
 
- Christophe Grébert par exemple qui avait bien failli faire chuter le Prince héritier Vincent Franchi-Ceccaldi lors des dernières cantonales. Est-il épuisé par les différents procès, cette sorte d'acharnement judiciaire dont il affirme être victime ? Pourquoi a-t-il renoncé à cette campagne électorale ? À lui de nous répondre s'il le souhaite.
 
-Marie Sophie Mozziconacci qui accuse le FN de l'avoir privé d'une élection aux dernières municipales sous le prétexte d'une fraude et affirme qu'elle aurait pu provoquer la surprise avec 20% d'électeurs. Le FN a bon dos ! Comme d'habitude ! On verra ce qu'en pense le Conseil d'État.
Pourtant, elle avait à travers cette élection départementale, l'occasion de prouver cette prétention de 20% de l'électorat en sa faveur, si ce n'est en analysant les résultats de sa candidature, bureau par bureau, à Puteaux. Même si le mode électoral n'est pas le même. Elle ne l'a pas fait ! Aurait-elle craint par hasard que le résultat ne soit pas à la hauteur de ses prétentions. Quelle aurait exagérer son aura sur notre ville Puteaux ? 
 
Et ceux qui se présentent
Les socialistes qui n'ont plus besoin de prouver leur incompétence, leur prétention de représentant du peuple alors même qu'ils ne sont que les représentant des bobos de la bien pensance, du politiquement correct et de la pensée unique. Ils ont échoué dans quasi tous les domaines. L'un deux ose même se présenter comme Conseiller sortant sur le marché de Puteaux. Il est de Courbevoie. Aidons-le à y rester. 
 
Ce Canton 13, Courbevoie 2, par la grâce du charcutage socialiste n'a même pas le nom de Puteaux. Comme si notre ville n'existait déjà plus. Mauvaise augure. Faut-il remercier le Maire de notre ville, Madame la Reine-maire Ceccaldi-Raynaud, qui n'a pas su imposer le nom de sa ville. Affligeant.
 
L'UMP-UDI et autres qui sont les soutiens de la monarchie locale, du Prince héritiers Vincent Franchi-Ceccaldi. Un homme fort discret, peu causeur, à la voix faible, quasi inaudible en séance du Conseil municipal, à la poignée de main chaude mais molle. Sympathique, beau gosse, souriant mais qui clairement se demande ce qu'il fait dans cette galère où Maman Ceccaldi-Raynaud l'a mis. Il devrait faire comme Jean Sarkozy, prendre des cours de théâtre. Héritier contraint, n'ayant comme source de revenus que les postes électifs glanés grâce à Maman, il fait ce que la Reine-Maire a décidé pour lui. Il se dit de la génération terrain. Mais on peut dire que le seul lien qu'il a avec le terrain, c'est celui inscrit sur ces affiches. Pour le reste...
 
Doit-on parler des autres partis politique qui finalement ne représentent qu'eux-mêmes et sont bien incapables seuls d'avoir un élu. Ils sont là histoire de faire un tour de piste et de se compter.
Et puis il y a nous, le Rassemblement Bleu Marine-Front National, (RBM-FN) que va représenter Gérard Brazon (Conseiller Municipal de Puteaux) et Brigitte Boumeddane, cadre infirmière. 
Chers électrices, électeurs, vous allez avoir la possibilité d'amplifier le mouvement et donner au Front National les cadres locaux qui lui seront utiles pour intercéder efficacement au nom du peuple de Puteaux et bien sûr de Courbevoie mais aussi, au nom du peuple de France.

 

Puteaux Bleu Marine

 

 
Le point sur des élections et des candidats aux territoriales 2015.

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article