Patinoire géante,sapin gigantesque, illuminations,réceptions…

Publié le 22 Décembre 2012

 

Nous avons l'habitude de la part des opposants à la municipalité de Puteaux qu'ils contestent toutes les dépenses et sans doute jusqu'au bonbon dans la bouche d'un gamin affamé s'il le fallait pour justifier cette opposition Grébertiste et assez tristounette! Quelle ville voudrait-il au fond? Cela fait froid dans le dos! 

Nous trouvons notre ville jolie, nous la trouvons même très belle la nuit et si nous en jugeons les différents commentaires de la presse plutôt de gauche (75% de journalistes ont voté François Hollande) eux même se rendent à l'évidence! La ville de Puteaux est magnifique! Seulement voilà... 

Les temps ont changé! L'argent qui coule à flot ne vient pas de la poche de Madame le Maire! Sinon vous pensez bien que notre ville ne serait même pas éclairée à la bougie.

C'est toute la différence entre vous, qui éclairez vos balcons, vos fenêtres et Madame le Maire! Elle ne paie rien de sa poche pas plus les réceptions que les cadeaux faits aux petits chanceux de la ville pour des raisons encore ignorées par beaucoup. Non madame, pas un sou, pas un radis, que dalle, nada, rien. Elle est Maire de la ville et elle a fait don de son corps, de son talent et de son esprit à cette ville! Non mais...

Quant aux invités et autres receptionnaires des dits cadeaux, c'est de la récupération d'impôts fonciers et de taxes d'habitations et qu'importe qui paie au fond, pourvu qu'il y ait l'ivresse de se croire un grand parmi les grands! Au royaume des aveugles, etc. 

Ce sont donc les Putéoliens qui paient la note salée de ces fêtes d'hiver comme le dit la bien pensance de Bruxelles! Noël c'est trop chrétien. Alors ne boudons pas notre plaisir, Grâce à Dieu, c'est encore Noël à Puteaux.

Un Noël cher, très cher compte tenu de la misère de certains d'entre nous. Les fins de mois difficiles, les repas moins riches, le poulet au lieu du Chapon, les moules au lieu des huîtres, déjà qu'au quotidien c'est dur... le reste de l'année.

Tous, nous nous serrons un peu plus la ceinture grâce aux amis de l'opposition de la ville de Puteaux, les socialo-bobos du gouvernement qui eux continueront sans doute à manger du caviar et boirent le champagne! Discrétement pour ne pas faire désordre auprès du petit peuple. Encore un peu brioche mon brave homme?

Mais n'oublions pas nos gens de droite d'hier qui n'en avaient rien à cirer non plus de vos états d'âmes et qui se pressent encore dans les salons des ministères, des différentes municipalités y compris celle de notre bonne ville de Puteaux. Notre ami Gérard Brazon fût considéré comme un extra terrestre politique à fuir absolument pour le cas où il serait contagieux. Il en rigole encore... 

Tout cet argent dépensés dans la fête n'est pas perdu espérons-le car il faut bien que le commerce fasse son beurre. Les questions étant:

- Est-ce les commerces de Puteaux?

- Est-ce des vins de France?,

-Est-ce des viandes et des légumes de notre terroir?

-Sont-ce-t-ils halal ou franchouillards ?

Car finalement, quitte à faire la fête, autant faire travailler les gens bien de chez nous, ceux de Puteaux d'abord, puis de notre région, et surtout de France avant tout. La fête oui, la moins cher si possible, mais surtout françaises, des caves de pinard aux fromages, en passant par les viandes et les légumes!

Puteaux Bleu Marine

===========

Patinoire géante,sapin gigantesque, illuminations,réceptions… Ce week-end,la ville lance ses onéreuses animations de fin d’année.

Le Parisien.fr

Puteaux, hier. Un magnifique sapin illuminé pesant 4 t et haut de 20 m domine la place de la mairie décorée cette année sur le thème de la forêt enchantée. La patinoire de 1200 m2 installée au pied de l’hôtel de ville sera inaugurée ce soir avec spectacle et chorale | (DR.)

Pour Noël, Puteaux ne connaît pas la crise. Les guirlandes, les cadeaux, les réceptions, les animations… chaque année, c’est le grand jeu. Cette fin 2012 ne déroge pas à la règle, mais les temps changent tout de même un peu. Ce n’est pas sur l’île de Puteaux que la ville crée un grand village montagnard, « Puteaux en neige », mais sur le parvis de l’hôtel de ville et dans de moindres proportions… relatives.

Le sapin Nordmann scintillant, pesant 4 t et haut de 20 m, l’équivalent d’un immeuble de six ou sept étages, en impose sur la place de l’hôtel de ville. L’arbre complète le décor de « forêt enchantée » — le thème retenu cette année — planté sur le parvis.

Hier, les techniciens achevaient le montage de l’immense patinoire installée juste devant la mairie. Une étendue glacée de 1200 m2 inaugurée ce soir avec spectacle et chorale. Une partie est exclusivement réservée à la jeunesse, et le tout est orné de terre-pleins végétaux et d’animaux géants de la banquise : manchot, ours polaire, narval…

Une patinoire à 784000 € et des illuminations à 735000 €

Pour offrir aux habitants cette patinoire en plein centre-ville, la municipalité débourse 784000 €, comme l’a annoncé cette semaine la maire, Joëlle Ceccaldi-Raynaud (UMP), lors du conseil municipal. Christophe Grébert, l’opposant (MoDem), ne manque pas de relever l’importance d’une telle dépense. Mais, à la mairie, on souligne que « cette année, la patinoire est ouverte deux mois » et pas seulement pendant l’habituelle quinzaine de « Puteaux en neige ». En plus, selon la précision apportée par la maire au conseil, le fournisseur de la patinoire s’est montré généreux en offrant à la ville un ours polaire lumineux. En led, ces diodes électroluminescentes, moins voraces en énergie que les illuminations classiques.

D’ailleurs, ce sont aussi ces diodes qui décoreront le parvis de l’hôtel de ville transformé en « forêt enchantée », et les rues de la commune « de mille feux », comme l’annonce la ville, à partir de ce week-end et jusqu’à la fin janvier. A noter, Puteaux fait tout de même quelques économies sur les illuminations en ne dépensant « que » 735000 €, contre 841000 € l’année dernière. En trois ans, le coût des illuminations a diminué de 35%, assure-t-on dans l’entourage de la maire. Pour autant, le financement de l’ensemble des festivités de fin d’année — réceptions organisées avec les associations, cadeaux aux administrés, patinoire, village de Noël — représentent une dépense d’au moins 2 M€.

Christophe Grébert évalue l’ensemble à 4 millions. Les seules cartes de vœux, toujours sur le thème de la forêt enchantée, reviennent à 5,16 € pièce. A raison de 25000 exemplaires imprimés, les « meilleurs voeux 2013 » de Joëlle Ceccaldi coûteront cette année presque 130000 €.

Patinoire géante,sapin gigantesque, illuminations,réceptions…

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article