Municipales : l’UMP veut stopper la machine à perdre...

Publié le 15 Février 2013

 

Le 27 mars prochain, la commission départementale va investir les candidats pour les villes de moins de 30 000 habitants. par Roberto Cristofoli du Parisien
 
Ceux qui s'imaginent que les municipales ne sont pas dans toutes les têtes, y compris dans celle des prétendants à la magistrature de la ville, et singulièrement dans celle du Maire actuel de notre ville Madame Ceccaldi-Raynaud?
Ce n'est pas pour les beaux yeux des Putéoliens que notre Maire va porter la bonne parole aux quatre coins de la ville!
 
Oyez, oyez braves gens, venez écoutez, venez entendre la bonne parole! Que la paix soit sur vous braves gens et faites toujours vos doléances, on verra après...!  Surtout, n'imaginez pas que c'est dans le cadre d'une prochaine élection! ben voyons...
Puteaux Bleu Marine
 
Revue de presse du Parisien.
Pour éviter la déconvenue d’une nouvelle défaite électorale, l’UMP des Hauts-de-Seine va investir ses candidats pour les villes de moins de 30000 habitants dès le 25 mars prochain, lors d’un bureau départemental. Pour les villes de plus de 30000 habitants,
c’est la commission nationale d’investiture qui décidera d’ici à juin. | (LP/R.C.)
 
A un an des élections municipales, l’UMP des Hauts-de-Seine veut s’organiser pour éviter une
nouvelle déconvenue électorale, après quelques revers lors des derniers scrutins, nationaux et
locaux. Dès le 27 mars prochain, la commission départementale va investir les têtes de liste de sa
formation pour les villes de moins de 30000 habitants.
 
Avant le mois de juin, la commission nationale d’investiture en fera de même pour celles de plus de 30000. Pour la formation politique voulue par l’ex-président Nicolas Sarkozy, l’enjeu est symboliquement de taille. « En ce qui concerne les villes de moins de 30000 habitants, là où le maire sortant est un des nôtres, il bénéficie en quelque sorte d’un droit de suite », estime Roger Karoutchi ,
secrétaire départemental. (Et pour ceux de plus de 30 000 habitants? Comme Puteaux par exemple! L'UMP va-t-il mettre un candidat face au Maire sortant? Il y a des bruits qui courent sur le net...) 
 
Le cas Boulogne-Billancourt 
(...)
 
Quant au cas de Boulogne-Billancourt, (Où notre ami FN Julien Dufour se présente également) Roger Karoutchi l’assure : « C’est la commission nationale d’investiture qui tranchera. ». (...)
 
Le Parisien

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article

upid 17/02/2013 22:03

quelle honte!