Du rififi chez l'opposition au Conseil Municipal de Puteaux.

Publié le 25 Février 2013

 

On sent bien que la campagne a commencé et que mine de rien les statégies se mettent en place. Christophe Grébert ancien patron d'une association qui fit très peur à l'époque à Joëlle Ceccaldi-Raynaud s'est finalement totalement dégonflée.

Frédéric Chevalier a rejoint la majorité municipale pensant brouter une herbe plus verte.

Evelyne Hardy faisant son chemin toute seule, n'est jamais bien loin de la réalité politique qui fait de Madame le Maire un fait incontournable. Pense-t-elle rempiler auprès du Maire sortant?

Bruno Lelièvre n'est plus aujourd'hui. Il a détalé du fait de son déménagement de Puteaux! Mais hier, il n'était pas grand chose.

Syvie Cancelloni a rejoint l'UDI. Ce cheval a plus de chance de concourir aux prochaines élections.

Les principaux cerveaux de cette liste, Annie, Philippe et bien d'autres ont réalisé qui était l'ami Grébert. Ils se sont soit repliés sur leurs activités professionnelles, soit ont rejoint d'autres camps si ce n'est leurs propres camps. Il ne reste quasiment plus rien. 

Cette grande peur qu'avait suscitée cette Association n'avait finalement pas lieu d'être. Elle a été victime du système électoral inique et totalement injuste  mais aussi de l'égocentrisme de son leader. On ne fait pas une politique en se faisant passer pour une victime en permanence! Tout le monde se foutait de son homosexualité mais lui s'en faisait une arme qu'il voulait fatale. La grenouille n'a pas éclatée mais presque... Au minimum, elle a retrouvé sa taille.

Il n'a même pas eu le courage politique de citer le nom de notre représentant politique (Gérard Brazon) sur son blog en décrivant l'arrivée du Rassemblement Bleu Marine-Front National dans le paysage politique de notre ville!

Nous n'avons pas ses gênes! Il est un adversaire politique et nous le citons sans rougir! Nous sommes des démocrates et c'est ce que l'on appelle le débat politique. Mais lui ne sait même pas ce que c'est...

Voici un autre épisode de ce dégonflement. 

Puteaux Bleu Marine

*******

Evelyne Hardy, conseillère municipale indépendante d'opposition s'élève légitimement contre la censure antidémocratique opérée par Christophe Grébert, conseiller municipal d'opposition du MoDem, sur son blog. Christophe Grébert clame pourtant être un modèle quant à la liberté d'expression! (Ce qui nous fait doucettement sourire

Censure opérée par Christophe Grébert.

Le texte de mon intervention lors du dernier Conseil Municipal a été repris par le site "monputeaux" le 20 février, pratique qu'il est normal d'accepter, les textes étant publics. Christophe Grébert se permet toutefois de faire une introduction à mon texte en rappelant les conditions de mon élection aux dernières municipales, dans des termes orientés à son éternel profit. J'ai donc posté un droit de réponse sur son blog, qu'il refuse de publier. C'est inacceptable. Et encore plus venant de lui, qui se fait le chantre du débat démocratique.

Ci- dessous ce que j'ai écrit.

Droit de réponse à l’article publié par Christophe Grébert sur le texte de mon intervention au Conseil Municipal, commentaire que j’ai posté sur le blog "monputeaux" à 19H50, jeudi 21 février 2013.

Chistophe Grébert n’a pas publié ce droit de réponse, alors que la loi l’y oblige (LCEN 21/6/2004 article 6-IV sur l’obligation de donner un droit de réponse, sous peine d’une amende de 3750€).

"Vous avez jugé bon de faire une introduction avant de publier le texte de mon intervention lors du dernier CM. Monsieur Grébert, je ne suis pas votre chose, ni votre propriété. J'ai fait campagne à vos côtés en 2008, avec une équipe formidable, courageuse, motivée et compétente. Ce n'est pas vous qui m'avez fait élire, c'est le travail de tous. L'usage incessant du "JE", du "MOI" dénote votre égocentrisme, ramenant sans arrêt tout à vous. Vous n'aimez pas que l'on vous quitte. Vous avez trahi votre équipe, en l'abandonnant et en ralliant le Modem. Vous continuez à présider un groupe "Alternance Puteaux" qui compte en son sein une personne ayant rallié l'UDI, (Madame Cancelloni.ndlr PBM)  une autre personne dissidente de la majorité ceccaldiste.(Madame Chavrier ndlt PBM) Vous êtes le roi du grand écart. Pas moi. Vos attaques incessantes y compris vers les autres membres de l'opposition municipale ne vous honorent pas. Elles sont insupportables. Elles ne m'intéressent pas."

Du rififi chez l'opposition au Conseil Municipal de Puteaux.

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article

NOYE Claude 25/02/2013 19:53

Cette ville ne doit pas être sous la tutelle, sous les séquestres et les scellés des partis de la nouvelle démagogie qui ne se battent que pour des places et qui maintenant en viennent à trahir ou ignorer le peuple (ce peuple qui souffre de plus en plus), et qui ne souhaitent opérer en définitive qu'à un clientélisme de plus en plus douteux et honteux mais elle doit être rendue, enfin à des gens honnêtes et droits, c'est à dire à l'ensemble des habitants, qui tous apaisés n'auront qu'un désir : le rétablissement d'une vraie participation consultative populaire, au service, avant tout, de la ville et donc des citoyens, afin d'œuvrer dans une France cimentée à neuf, loin des polémiques et des contradictions désastreuses dont nous voyons apparaître maintenant les conséquences néfastes partout en France et en Europe.

Puteaux n'est ni Dysneyland ni un buffet dans lequel certains voudraient y trouver du pâté et s'y goinfrer !
Ce temps là se termine et enfin ! De quel façon !

Pour une France Libre redonnons la Liberté au peuple et commençons donc par
faire cet immense cadeau de générosité aux Putéoliens !