Du rififi à l'UMP dans le département du 92.

Publié le 19 Février 2013

La guerre des boutons continue à l'UMP. Les réglements de comptes et coups en vache sont foisons. Cette article n'a comme but de vous souligner qu'avant de donner des leçons de maintien au Front National les gamin de l'UMP devraient se moucher le nez! Au passage il y a une petite allusion à une élue locale à savoir Sylvie Cancelloni qui se retrouve semble-t-il dans la cour des grands juste avant le préau.

Un jour viendra le tour de notre bonne ville de Puteaux! On peut penser que Joëlle Ceccaldi-Raynaud sera sur les rangs! On peut le penser...

Puteaux Bleu Marine

=============

Du rififi à l'UMP dans le département du 92

 

Alexandra Fourcade et Arnaud de Courson, divers droite, ne sont pas membres du groupe de la majorité départementale : soulevée en fin de semaine dernière, la question de leur adhésion a été renvoyée sine die par les conseillers généraux majoritaires.

Le maire de Saint-Cloud, Eric Berdoati, président du groupe, fait toutefois une distinction entre la remplaçante de Jean-Christophe Fromantin sur le canton de Neuilly et le tombeur d’Isabelle Balkany à Levallois-Perret. « Je n’avais pas de souci à faire entrer Alexandra Fourcade, mais elle a voulu sceller son sort à celui d’Arnaud de Courson explique Eric Berdoati. Je ne me voyais pas accueillir quelqu’un qui s’apprête à se présenter aux élections municipales contre Patrick Balkany, alors que la majorité départementale va soutenir des candidats, dont certainement Patrick Balkany. Surtout qu’il pourrait se prévaloir d’appartenir dans ce cas à la majorité départementale. De ces manœuvres, nos électeurs en ont ras le bol. »

Patrick Devedjian déplore la situation Arnaud de Courson se dit surpris : « Depuis deux ans, je vote tous les textes de la majorité départementale qui comprend des UMP, des UDI et des divers droite comme moi, j’ai voté le budget et je soutiens la politique de Patrick Devedjian, à ce titre, je suis membre de la majorité départementale, relève le conseiller général de Levallois-Perret. D’autant qu’il ne m’a pas été notifié de refus pour l’instant. Il semble qu’on veuille importer les sujets locaux au conseil général, moi j’œuvre pour les Altoséquanais, il me semble cohérent de travailler avec le groupe majoritaire. »

Président UMP du conseil général, Patrick Devedjian déplore l’impossibilité d’adhérer au groupe d’Alexandra Fourcade et d’Arnaud de Courson : « Je regrette le manque d’ouverture à l’égard d’élus dont l’appartenance au groupe de la majorité départementale est une évidence. »

Du rififi à l'UMP dans le département du 92.

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article