Comme d'habitude, c'est Noël et Puteaux sort ses millions.

Publié le 3 Décembre 2012

 

Sur la base d'un article du Parisien, documenté lui-même, par l'opposant habituel et acharné Christophe Grébert, nous pouvons de nouveau constater une fois encore et suivant cet article, que la commune est riche. Les habitants de Puteaux le savent et ne s'en plaignent pas. Nous sommes pour notre part ravi d'habiter dans une commune qui n'a pas de dette. Quant à la richesse, à l'allure où l'on va, nous pouvons être certain que cela ne va pas durer!

Faut-il dépenser cet argent dans des apparats, dans des illuminations de rues, dans des réceptions offertes aux habitants, dans des cadeaux, etc ? Nous avons notre idée la dessus et pensons que la vérité est, comme d'habitude, au milieu  pour ne pas dire au centre, tant nous détestons les centristes sans colonne vertébrale.

Plus sérieusement, peut-on imaginer notre ville sans illuminations? Doit-on offrir des cacahouètes et du jus d'orange pendant les réceptions? Des portes clefs à l'effigie de la ville en cadeaux?

Nous suggérons une idée pour marquer ces journées de fin d'année.

On pourrait demander aux élus de s'habiller en pauvres et de défiler dans les rues de la ville pour demander pardon. Pardon de quoi vous demandez-vous ? C'est secondaire en ces temps de repentance permanente! On trouvera après!

On pourrait imaginer, lors d'un ou deux soirs d'hiver, de voir défiler Mesdames Ceccaldi-Raynaud  et Cancelloni, en robe de ménagère laborieuse, symbole de la simplicité et de la modestie, se présentant au petit peuple pour lui demander une sorte d'absolution de leurs fautes réciproques commises lors de l'année écoulée. En cherchant bien, on devrait en trouver quelques-unes. On pourrait également voir le grand barbu Christophe, tenir la main du fils Vincent et exprimer ensemble, les paroles de paix qui sied à cette fête de la naissance du Christ. Que ce serait beau tout de même!

Suivrait la procession des adjoints en robe de bure grise, et des Conseillers municipaux de tous les bords, tous de de blanc vêtus, venant présenter leurs modestes personnes au peuple afin qu'ils soient enfin connus.

Le coût de cette prestation serait modeste, le don des élus à la population patent, et les finances de la ville s'en porteraient mieux! On pourrait imaginer d'éteindre quelques lampes et supprimer deux ou trois réceptions et, avec cette économie substantielle, permettre d'élaborer des soupes populaires pour les pauvres et nos vieux de la ville, sans qu'elle soit halal bien sûr, car contrairement à la pensée dominante actuelle, la pauvreté et la faim n'ont pas de religion et tout est bon dans le cochon à commencer par son prix modeste!

Le journal Le Parisien annonce que Puteaux est une dépensière sans compter des impôts. Mais nous pensons que si l'on peut faire plus symbolique et moins onéreux, la ville ne peut passer les fêtes dans le noir ou presque! Démago quand tu nous tiens!

Nous apprécions d'arriver du Pont de Puteaux sur ce boulevard Richard Wallace magnifiquement éclairé. Nous apprécions la Place de la Mairie (honteusement appelé Stalingrad) illuminée.

Alors, nous savons que les opposants au Maire de la Ville, (seule patronne de la ville, au pouvoir absolu et sans partage puisque personne ne sait ni ne connaît  les adjoints aux ordres et les Conseillers transparents dans cette ville) cherchent en permanence à mettre en avant leur politique sans pourtant nous avoir prouvé jusqu'ici, la valeur du modèle économique qu'ils nous  proposent (plus de social sans contrepartie, plus d'HLM, plus d'immigration, plus de facilités pour les "sans-papiers", plus de d'islamisation de la ville, etc.)

Pour notre part, même si nous sommes extrêmement réservé sur la politique globale du Maire de Puteaux où il nous semble que l'accent devrait être mis sur la déficience en démocratie plutôt que sur ses comptes, nous avons la certitude que les Putéoliens sont favorables à une politique ou leur ville ne ressemblerait pas à une ville de gauche soviétisée!

Puteaux Bleu Marine

Cet article vous convient, il correspond à vos idées alors faîtes-nous part de vos réflexions à: puteauxbleumarine@gmail.com où mieux, venez nous rejoindre pour que vous ayez enfin votre mot à dire. Nous serons présent aux élections municipales de 2014.

----------------------------

C’est bientôt Noël, Puteaux sort ses millions

Patinoire géante,sapin gigantesque, illuminations,réceptions… Ce week-end,la ville lance ses onéreuses animations de fin d’année.

Puteaux, hier. Un magnifique sapin illuminé pesant 4 t et haut de 20 m domine la place de la mairie décorée cette année sur le thème de la forêt enchantée. La patinoire de 1200 m2 installée au pied de l’hôtel de ville sera inaugurée ce soir avec spectacle et chorale | (DR.)

Pour Noël, Puteaux ne connaît pas la crise. Les guirlandes, les cadeaux, les réceptions, les animations… chaque année, c’est le grand jeu.

Cette fin 2012 ne déroge pas à la règle, mais les temps changent tout de même un peu. Ce n’est pas sur l’île de Puteaux que la ville crée un grand village montagnard, « Puteaux en neige », mais sur le parvis de l’hôtel de ville et dans de moindres proportions… relatives.

 

Le sapin Nordmann scintillant, pesant 4 t et haut de 20 m, l’équivalent d’un immeuble de six ou sept étages, en impose sur la place de l’hôtel de ville. L’arbre complète le décor de « forêt enchantée » — le thème retenu cette année — planté sur le parvis.

Hier, les techniciens achevaient le montage de l’immense patinoire installée juste devant la mairie. Une étendue glacée de 1200 m2 inaugurée ce soir avec spectacle et chorale. Une partie est exclusivement réservée à la jeunesse, et le tout est orné de terre-pleins végétaux et d’animaux géants de la banquise : manchot, ours polaire, narval…

Une patinoire à 784000 € et des illuminations à 735000 €

Pour offrir aux habitants cette patinoire en plein centre-ville, la municipalité débourse 784000 €, comme l’a annoncé cette semaine la maire, Joëlle Ceccaldi-Raynaud (UMP), lors du conseil municipal. Christophe Grébert, l’opposant (MoDem), ne manque pas de relever l’importance d’une telle dépense. Mais, à la mairie, on souligne que « cette année, la patinoire est ouverte deux mois » et pas seulement pendant l’habituelle quinzaine de « Puteaux en neige ». En plus, selon la précision apportée par la maire au conseil, le fournisseur de la patinoire s’est montré généreux en offrant à la ville un ours polaire lumineux. En led, ces diodes électroluminescentes, moins voraces en énergie que les illuminations classiques.

D’ailleurs, ce sont aussi ces diodes qui décoreront le parvis de l’hôtel de ville transformé en « forêt enchantée », et les rues de la commune « de mille feux », comme l’annonce la ville, à partir de ce week-end et jusqu’à la fin janvier. A noter, Puteaux fait tout de même quelques économies sur les illuminations en ne dépensant « que » 735000 €, contre 841000 € l’année dernière. En trois ans, le coût des illuminations a diminué de 35%, assure-t-on dans l’entourage de la maire. Pour autant, le financement de l’ensemble des festivités de fin d’année — réceptions organisées avec les associations, cadeaux aux administrés, patinoire, village de Noël — représentent une dépense d’au moins 2 M€. Christophe Grébert évalue l’ensemble à 4 millions. Les seules cartes de vœux, toujours sur le thème de la forêt enchantée, reviennent à 5,16 € pièce. A raison de 25000 exemplaires imprimés, les « meilleurs voeux 2013 » de Joëlle Ceccaldi coûteront cette année presque 130000 €.

 

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article