Un cri de victoire qui marque une détresse des électeurs. L'abstention est reine à Puteaux.

Publié le 22 Juin 2015

La maire de Puteaux (Les républicains), dans les Hauts-de-Seine, réélu dès le 1er tour. Une victoire pour le nouveau parti de Nicolas Sarkozy, mais aussi pour une façon d’administrer bien particulière !

(Rappelons au passage, que c'est une victoire de l'absention en premier lieu car ce n'est qu'à peine plus de 48% d'électeurs inscrits qui sont allés voter. En fait, le nouveau Maire est élue avec 1879 voix de moins qu'en 2014, et 28% des électeurs inscrits. Malgré une campagne à l'américaine où tous les ténors étaient présents. Tous les partis ont chuté d'une année sur l'autre. Le FN perd son unique Conseiller et les Putéoliens perde un véritable opposant. ndlr PBM .)

Oui, on parle souvent, s’agissant de la banlieue parisienne, du problème de la ghettoïsation. Mais il n’y pas que des ghettos de pauvres. Il y a aussi des ghettos de riches qui, de par la captation d’une partie importante de la richesse francilienne, constituent une partie du problème de l’inégalité spatiale (mère de toutes les inégalités) en ville. Puteaux fait partie de ces villes sises sur un tas d’or. Le quartier d’affaires de la Défense (qui se trouve pour partie à Puteaux) déverse des millions dans les caisses de cette municipalité bénie des dieux. 64 millions par an! Presque 1/4 du budget de la ville vient directement des grattes ciels de la Défense et de ses nombreux sièges sociaux! Pour la plupart, les employés (hormis les cadres) qui y travaillent, qui nettoient la nuit et réparent les jours, font une heure de RER ou de métro pour quitter la Seine-Saint-Denis ou le Val-de-Marne, leurs départements surchargés de dépenses sociales. Puteaux s’enrichie donc du travail une partie de l’Ile de France qui se « lève tôt » de l’autre côté de Paris… Et pendant ce temps-là, le maire (un Cedaldi-Raynaud de père en fille) arrose ses administrés de cadeaux en tous genres. Fournitures scolaires pour les enfants (sac à dos bleu pour les garçons, rose pour les filles…que l’on retrouve largement sur Ebay en octobre), colonies quasi gratuites dans l’un des multiples centres de vacances que la marie possède à travers la France. Appareils électroménagers, multiples attentions pour les personnes âgées. « Il y a une perversion totale du civisme » à cause de « d’argent de la Défense »affirme le centriste Jean-Christophe Fromentin, voisin et maire de Neuilly.

Joëlle Cécaldi-Raynaud est donc imbattable !

Oui, les dissidents de droite et du centre (et du Front National ndlr PBM) n’arrivent pas à faire comprendre à leurs administrés qu’ils doivent combattre le clientélisme dans leur ville. Dans les années 2010, plus de 40% des élus de la majorité municipale habitaient dans de beaux logements sociaux. Et cette majorité est quand même réélue. La part du logement social dans la ville (qui n’est  que rarement accessible au plus pauvres) ne cesse d’ailleurs de diminuer, contrairement à toutes les recommandations nationales et aux milliers de demandes en attente. Le plus surprenant, c’est que le Parti Les républicains continue à soutenir la famille Cecaldi-Raynaud, au lieu d’investir un autre candidat divers droite !

En ce moment, dans chacun de ses meetings, N.Sarkozy égraine ce qui, pour lui, est ou n’est pas raccord avec les valeurs et les vertus républicaines. Et pourtant il n’a pas hésité à présider un meeting de soutien à Joëlle Cecaldi-Raynaud… Vous connaissez cette maxime poujadiste qui mine la vie politique depuis des années et qui est l’un des symptômes de la défiance grandissante envers les élus : le fameux « tous pourris » ? Au vu des résultats des élections à Puteaux, on se laisserait presque aller jusqu’à dire « tous pourris, mêmes les électeurs ».

Source: http://www.franceinter.fr/emission-ledito-politique-puteaux-la-perversion-civique

Un cri de victoire qui marque une détresse des électeurs. L'abstention est reine à Puteaux.

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article