Avec 25% de voix des inscrits, l'UMP-UDI s'auto félicite. Affligeant

Publié le 31 Mars 2015

Déclaration sur Les Résultats des départementales en entrée de séance du conseil municipal du 31 Mars 2015.

 

Madame le Maire

Mesdames et messieurs les Conseillers

 

Cette déclaration n'a pas pour but de faire dans l'auto satisfaction comme l'ont fait d'autres ces derniers jours, prenant pour un heureux évènement une débâcle, pour une victoire sans gloire, une vraie défaite.

N'est pas Napoléon qui veut, lui qui disait que du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas.

 

Le Front National est devenu clairement le premier parti de France suivant les chiffres du Ministère de l'intérieur en réalisant au premier tour 25,24% des 21 millions 419 mille 393  électeurs votants, soit 5 millions 142 mille 177 français.

Certes, en mélangeant comme le font les médias, les patates, les nouilles et les saucisses, on peut parfaitement dire que c'est tel groupe de gauche ou tel autre de droite qui serait sorti vainqueur.

On se console comme on peut.

Sur Puteaux et Courbevoie, je vous l'accorde, la donne est différente mais nous n'avons pas à rougir de nos résultats au premier tour puisque nous avons quasiment doublé nos résultats des municipales.

Au second tour, les électeurs  ont boudé les urnes avec 56,43% d'abstention.

Pas de quoi crier victoire avec 12 339 voix soit une élection à 25% des 48 313 électeurs inscrits.

Inutile de parler des résultats de la Socia-lie qui a profité du déchainement médiatique anti Front National, des attaques honteuses et mensongères me concernant sur Marianne, Libération, Rue 89 et l'Humanité !

Sans compter l'attitude scandaleuse du premier des sinistres fossoyeurs de la Nation et de son alter-égo Nicolas Sarkozy donnant tout son sens à l'expression UMPS.  

Le Front National de Puteaux a conforté, si ce n'est renforcé ses positions en arrivant seul en troisième position sur le canton.

Seul, face à des groupes hétéroclites de partis de droite et de gauche, allant chacun à la soupe. Des groupes qui allaient de l'UMP aux tristement célèbres communistes, en passant par le MoDem, les peu fiables et si divers radicaux et autres groupuscules qui n'ont plus guère de militants.

 

On a même vu un représentant du MoDem de Puteaux soutenir le Parti socialiste et par ailleurs ce même MoDem soutenir l'UMP-UDI.  

 

Autre exemple putéolien: comment mesurer l'influence d'une UDI, lorsque celle-ci est, à la fois l'alliée de l'UMP et votre adversaire Madame le Maire. Adversaire à travers une association putéolienne qui s'en réclame ouvertement et dont la Présidente est suppléante d'un Député-maire UDI avec lequel vous n'avez pas d'excellentes relations.

 

Ces groupes cache-misères politiques sont pathétiques. Leurs seuls objectifs sont et restent de préserver leurs acquis, leurs postes et les intérêts personnels de quelques-uns.

 

La question que tous ces groupes évitent de se poser ouvertement est de savoir, combien chacun de ces partis auraient fait individuellement, face au seul Front National. Nous connaissons la réponse et cela nous permet d'être confiants dans l'avenir.

 

Notre voix porte de plus en plus, et les régionales vous diront dans quelques mois, que le Front National putéolien ne fait pas que passer dans notre ville.

 

Pour conclure, nous ne sommes les ennemis de personne, les adversaires personnels d'aucun. Nous voulons juste que justice soit rendue aux citoyens de Puteaux.

 

Que la libre expression soit la norme !

 

Que chaque citoyen puisse véritablement être entendu.

 

Que le système électoral inique dans lequel nous vivons soit dénoncé et modifié pour donner la parole aux citoyens.

 

Que les Putéoliens puissent s'exprimer lors de référendums locaux, ou lors d'élections de représentants de quartiers.

 

Nous voulons enfin et simplement, que l'opposition puisse s'exprimer librement à travers des publications qui sont financées par les citoyens contribuables comme cela se passe dans des communes voisines y compris communistes comme à Nanterre par exemple, voire à Courbevoie et que cette opposition soit respectée en tant que telle, en lui accordant un minimum d'attention et donc, un minimum de respect.

 

Est-ce trop vous demander Madame le Maire ?

 

Merci de votre attention.

 

Avec 25% de voix des inscrits, l'UMP-UDI s'auto félicite. Affligeant

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article