Vincent Franchi-Ceccaldi et Jean Sarkozy deux fils de familles régnantes.

Publié le 27 Janvier 2015

  Histoire de fils à papa et de fils à maman. L'un, Jean Sarkozy a trouvé un job chez papa Nicolas ! L'autre, Vincent Franchi-Ceccaldi  un job chez Maman Ceccaldi-Raynaud depuis 2008. Au frais des contribuables Putéoliens.

Le moins que l'on puisse dire est qu'ils ne s'aiment guère ces deux-là même s'ils partagent des destinées semblables. Fils de ... ! Un premier job qui ne leur a rien coûté si ce n'est de naître.

 Sans papa et maman, on est en droit de se poser la question sur ce qu'ils seraient devenus ! D'illustres inconnus j'imagine.

L'un, le père était Député-Maire de Neuilly, et devenu Président de la République. 

L'autre, la mére, fille à papa, ancien Député-Maire lui-même, est devenue par la grâce de sa naissance, Députée-Maire et j'en passe de ces postes aux grasses indemnités.

On peut dire que ces deux parents là, se connaissent bien, les villes sont voisines et l'une s'était imposée de par ce voisinage et l'imposition par son père dans le jeu politique du 92.

Les deux rejetons mâles n'y sont pour rien bien sûr.

Dans un autre monde où la vie serait moins difficile, les Français n'y auraient pas prêtés attention. Mais dans un monde où il existe des travailleurs pauvres, des retraites misérables, des soins réservés aux immigrés mais payant pour ceux qui ont le malheur de dépasser le seuil, cela commence à faire désordre. Mariane dans son article se moque du diplôme de Jean Sarkozy.

Les deux fistons sont désormais titulaires d'un Master privé. La formule idéale pour obtenir un diplôme. Celui de Vincent Franchi-Ceccaldi a été remis par un institut dont le Président fut l'un des plus prolifiques architectes de la ville comme l'a affirmé le journal l'Express dans une enquête.

Fils de familles régnantes, cela agace beaucoup dans les HLM et autres chaumières, sauf les éternels béats qui s'esbaudissent devant le clinquant, le sourire et sont persuadés les bougres, qu'ils sont en face d'êtres supérieurs. Amusant ?

Non, bien sûr, c'est affolant, c'est pitoyable et démontre le niveau de conscience politique de beaucoup de nos concitoyens. Mais cela change peu à peu... 

Gérard Brazon

(Candidat aux Départementales et Conseiller Municipal)

Marianne.fr

La cellule de reclassement Nicolas Sarkozy fonctionne à merveille. Surtout quand il s'agit de la famille. Selon nos informations, Jean Sarkozy qui n’a pas réussi à avoir l’examen d’entrée au barreau, a tout de même hérité d'une place de "juriste" au sein du cabinet d'avocats de papa. Du moins, il y passe "de temps en temps"...

Jean Sarkozy ne se présentera pas aux départementales dans les Hauts-de-Seine ? (Contrairement à Vincent Franchi-Ceccaldi) Pas grave, il a un autre job. D’après nos informations, Sarko junior a investi depuis fin 2013 les locaux du boulevard Malesherbes, où papa est avocat associé depuis 1987. Et tant pis s’il n’a pas réussi à avoir l’examen d’entrée au barreau, Jean – qui a tout de même un master en droit privé – y officie comme « juriste ».

Pour ne pas reproduire le scandale en favoritisme de l’Epad, en 2009, le nom de Sarkozy fils n’apparaît nulle part dans l’organigramme en ligne du cabinet Claude & Sarkozy.

Mais le jeune homme est bien présent, il dispose d’un bureau et passe « de temps en temps »,dixit la standardiste. « Personne ne sait trop ce qu’il fait », poursuit un ancien, l’air blasé. Joint par Marianne, Jean Sarkozy est peu loquace. « Sur des sujets d’ordre personnel, je n’ai pas vocation à faire de commentaires particuliers », balaye-t-il.

 

Vincent Franchi-Ceccaldi et Jean Sarkozy deux fils de familles régnantes.
Vincent Franchi-Ceccaldi et Jean Sarkozy deux fils de familles régnantes.
Vincent Franchi-Ceccaldi et Jean Sarkozy deux fils de familles régnantes.

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article

plombier paris 2eme 02/02/2015 00:13

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Puteaux-Bleu Marine 06/02/2015 19:19

Nous allons y faire un tour. Bien à vous