Quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir.

Publié le 1 Juillet 2014

Il y a des actions et des réactions. Le laxisme politique, judiciaire et policier en fonction de critères relevant du politiquement correct, commence à provoquer une situation qui bientôt sera explosive et dangereuse pour tout le monde.

Le Marquis de Rivarol disait:

Les peuples les plus civilisés sont aussi voisins de la barbarie que le fer le plus poli l’est de la rouille.

Malheur à ceux qui remuent le fond d’une Nation.

Les nations sont des navires mystérieux qui ont leurs ancres dans le ciel.

Quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir.

Pour mémoire, Le Marquis de Rivarol ne peut pas être un fasciste puisqu'il est issu du 18e siècle. Il n'a même pas connu le Premier Empire. Alors Mussolini...

Pour autant, ces propos sont d'une évidence folle. Nous avons cessé d'estimer nos gouvernants, alors pourquoi leur obéir ?

Oui, la Nation est une ideé forte qui dépasse les nuages.

Malheur en effet à ceux qui remuent le fond de la Nation et par là-même la méprisent, car la barbarie n'est jamais bien loin dans le coeur des hommes, bien plus près qu'ils ne l'imaginent.

Le Marquis est tellement moderne, à moins que la modernité pour l'humanité ne soit qu'un mirage, une croyance.

Il nous faut rapidement un pouvoir fort qui apaise notre peuple. Les responsables politiques d'hier et ceux d'aujourd'hui devront s'expliquer un jour ou l'autre. A moins qu'ils ne partent en exil...

Vive la France éternelle.

Gérard Brazon

Quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir.

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article