Lettre ouverte à Madame Ceccaldi-Raynaud, Maire de Puteaux.

Publié le 13 Juin 2014

Nous venons de constater que vous n'avez pas publié dans Puteaux-Infos la tribune que nous avons envoyée le 12 juin, relatant la destruction de notre gerbe - (voir le lien) , peu après son dépôt fait le 11 juin, en hommage à Jeanne d'Arc.

Trop gênant sans doute.

Certes, me direz-vous, il fallait vous donner cette tribune avant le 10 du mois. Toutefois, dans ce numéro de "Puteaux Infos", une page entière est dédiée à cette commémoration qui a eu lieu le 11 mai. Il est donc impossible d'évoquer une impossibilité technique ou matérielle pour sa parution.

C'est donc bien une volonté de censure délibérée et avérée avec une excuse qui ne tient pas au regard de la réalité des faits.

Nous trouvons assez effarant cette rectitude à 2 jours près, alors même que la parole des élus de l'opposition est déjà si mince au point d'être la risée des divers élus des communes voisines.

Car vous vous en doutez, nous avons désormais des liens avec les communes voisines et pas seulement avec les élus du FN. Nous avons pu constater de visu que la vie politique dans son ensemble mais surtout le respect des élus sont bien plus conséquents et ouverts qu'à Puteaux.

Tous, contrairement à votre façon de faire si peu démocratique, informent l'ensemble des élus de toutes les tendances, à participer à des commissions diverses et aux cérémonies nationales. Ce que vous ne faites pas, malgré les cartons d'invitations envoyés au nom du Conseil Municipal pour les cérémonies et les diverses expositions. Les élus de l'opposition sont soigneusement évités. 

De ce fait, vous ridiculisez la ville de Puteaux à l'extérieur de notre commune par cette attitude mesquine et étroite envers une catégorie d'élus du peuple de Puteaux. 

Alors, ce sont des sourires et des yeux au ciel de tous ces élus voisins. Qu'ils soient de votre bord, du nôtre ou de gauche. C'est un manque d'assurance de votre Maire, nous disent-ils, des craintes ridicules d'enfant gâtée, suivent les diverses incompréhensions et les moqueries politiques si ce n'est politiciennes envers les responsables de notre ville.

  Pour ce qui est de ce "Puteaux-Infos", nous savons que c'est votre bébé, votre journal de propagande, un journal catalogue, prétexte à vous vendre à chaque page. C'est un choix, c'est votre choix digne de Narcisse. Nous avons une autre vision de l'information pour les Putéoliens. 

 Nul ne peut se grandir en cherchant à nuire au plus faible. Celui du moment, car rien n'est figé. 

La grandeur ne se trouve pas dans la mesquinerie, les petites attitudes, les tristes envergures. Il ne suffit pas de se réclamer de De Gaulle, un général qui a été et est encore trop souvent trahi par les prétendus héritiers de votre parti politique. Le Gaullisme n'existe pas à Puteaux.

Il faut, Madame, que vous vous sentiez bien peu sûre de vous, pour craindre la parole de votre opposition, pour tenter de les éviter en permanence, si ce n'est lors des cérémonies et autres hommages apolitiques par définition. Cela en devient caricatural si ce n'est ridicule. Cela prête à sourire, surtout à l'heure d'Internet.

Vous n'êtes plus au temps de votre père qui ne connaissait pas ce mode de fonctionnement et de diffusion de l'information. C'est de cette façon que les monarchies succombent. Encore faut-il en avoir conscience.

 Heureusement, la roue tourne et un jour viendra où nous prouverons aux Putéoliens que la démocratie et la liberté d'expression sont des richesses fondamentales et nous, au Front National, nous saurons les mettre en valeur contrairement à ce qui se passe aujourd'hui.

Il nous fallait vous le dire, Madame Ceccaldi-Raynaud, vous le dire par simple honnêteté et sans aigreur. 

Avec nos salutations patriotes Madame le Maire.

Puteaux Bleu Marine

Lettre ouverte à Madame Ceccaldi-Raynaud, Maire de Puteaux.

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article