Puteaux, et son « élite » hors du temps !

Publié le 8 Mars 2014

Nous avons gagné cette bataille de l'inscription à la Préfecture pour participer aux élections municipales de Puteaux.

 

Ce fut long, ce fut dur, ce fut un chemin pavé d'embûches, de chausse-trappes. Un chemin où l'UMP–UDI se tenait en embuscade, où des fonctionnaires ont joué de leur influence. Des colistiers furent contactés en toute illégalité (article 116 du Code électoral) et soumis à des pressions. Certes, ils auraient pu déposer plainte. Ils le pouvaient, mais ils ont préféré céder et se soumettre. Nous savons désormais que le courage n’est pas une vertu donnée à tout le monde.

 

Il nous aura donc fallu redoubler d'efforts pour compenser ces quelques défections. Rien ne nous aura été épargné. Les responsables du service électoral de la Mairie nous auront fait le coup de la ″panne informatique″ et des ″mises à jour″. Il nous a fallu manifester pacifiquement notre refus de ces méthodes si peu démocratiques pendant plusieurs heures, alerter la Préfecture, ameuter les journalistes pour obtenir les attestations d’inscription de nos colistiers sur les listes électorales. Et c'est grâce à la Police Nationale qui, après négociations, a obtenu du service des élections de nous fournir immédiatement les attestations au lieu des 24 heures précédemment annoncées. De là à penser que le Maire jouait la montre à 3 jours de la clôture en Préfecture ? Nous y avons bien pensé…

 

Le Front National, suite à ces manœuvres si peu glorieuses à Puteaux mais aussi dans d’autres villes de l’UMP et du PS, a annoncé qu’il déposera des plaintes au pénal.

 

Le tirage au sort en Préfecture nous a donné le premier des six panneaux électoraux. L’UMP-UDI (Ceccaldi-Raynaud) a le sixième et le dernier panneau. Est-ce prémonitoire ? L’affiche du Maire sortant nous donne sans doute une réponse dans son salut symbolique. Nous espérons que ce soit un ″au revoir″.

 

Le 23 et le 30 mars, vous allez avoir l’occasion de mettre fin à 45 ans de règne sans partage et particulièrement lors de ces dernières années. Vous allez pouvoir voter pour la France, voter pour Marine Le Pen, pour Puteaux Bleu Marine, pour Gérard Brazon candidat du RBM-Front National.

Puteaux, et son « élite » hors du temps !

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article