A Puteaux, les candidats ont obtenu leurs documents après l’intervention de la police.

Publié le 5 Mars 2014

La démocratie en panne à Puteaux. Nous souhaitions seulement retirer les attestations d'inscription de nos colistiers sur les listes électorales de Puteaux pour que leur candidature puisse être validée par la Préfecture. Déjà la semaine dernière, des "pannes" curieuses du système informatique, des "mises à jour" intempestives, des "maintenances" sélectives en fonction des têtes de liste. 

Que s'est-il passé la semaine dernière? Une panne informatique, une impossibilité de donner les attestations. Gérard Brazon croit sur parole la Directrice du service des élections : "revenez cette après-midi à 16h". Mais à 16h10 il y a toujours une panne. "Revenez demain matin". Le lendemain, pas de chance, 3 colistiers ont changé d'avis et 2 autres ne seraient pas inscrits. Va pour les deux autres mais les trois premiers interpellent notre tête de liste. Il s'informe. On lui montre trois lettres de refus de remise d'attestation pour des "raisons personnelles". 

Après enquête et informations, il s'avère que ces colistiers furent contactés par une fonctionnaire très proche du Maire. Des reproches et des promesses leur ont été faits. Ils se sont déplacés en Mairie pour remettre ces lettres. Nous en avons la preuve désormais et connaissons les noms des auteurs) 

A ce stade, il faut savoir qu'il est interdit d'altérer la sincérité du scrutin. C'est même puni par l'article 116 du Code électoral : 10 000€ d'amende, 1 an de prison et doublé pour un fonctionnaire au service de la Mairie et non aux ordres d'un Maire. Il faut savoir que le Maire lâchera son fonctionnaire en cas de poursuites judiciaires, que nous nous réservons de faire. A moins que cette fonctionnaire ne souhaite pas couler toute seule. Allez savoir.

Bref, nous étions repartis pour un scénario identique. Mais là, Gérard Brazon, l'un de ses colistiers et la tête de liste divers droite de "Nous citoyens" décidèrent de rester et d'attendre la délivrance des attestations de leurs colistiers. 4 heures plus tard, et suite à diverses interventions, c'est la Police Nationale qui débloqua le coude et les doigts de la Directrice pour la signature, et permit aux deux têtes de liste de repartir avec les attestations.

 

Les colistiers peuvent porter plainte s'ils sont contactés par les services du cabinet du Maire.

 

Puteaux Bleu Marine 

 

 

A Puteaux, le candidat Front National Gérard Brazon et la candidate divers droite Marie-Sophie Mozziconacci sont finalement ressortis de la mairie vers 17 heures avec leurs précieuses attestations, indispensables au dépôt des listes en préfecture. Le candidat FN s’était présenté au service des élections vers 13 heures, la candidate DVD un peu après 14 heures, pour demander une vingtaine d’attestations d’inscription sur les listes électorales pour leurs co-listiers (NDLR : 11 candidats sur le liste Front national et 10 sur la liste DVD) «On nous a répondu que ce n’était pas possible, qu’il faut revenir demain.

Florence Hubin - LeParisien.fr

A Puteaux, les candidats ont obtenu leurs documents après l’intervention de la police.

Rédigé par Puteaux Bleu Marine

Repost 0
Commenter cet article